Bain de Lumière – Bol d’air JACQUIER

Bain de lumière

Méthode naturelle permettant de stabiliser l’humeur et de renforcer la vitalité neuro-hormonale, basée sur la contemplation indolore et sans effets indésirables d’une lumière photonique blanche et stable. Cette dynamisation naturelle équilibre les grandes fonctions cérébrales avec une lumière efficace en toutes saisons et favorise un Bien-être durable et opérationnel.

Bol d’air JACQUIER

Technique naturelle de Santé créée par René JACQUIER pour optimiser l’oxygénation de l’organisme en augmentant l’assimilation de l’oxygène inhalé par la respiration d’une essence de pin des Landes.

Le Bol d’air concerne la mauvaise oxygénation cellulaire due à de nombreux facteurs comme la pollution, les conditions de Vie, le stress, le vieillissement, la maladie, etc.

Lorsque nous respirons, l’oxygène pénètre au fond des alvéoles pulmonaires. Il se lie à l’hémoglobine qui est transportée par le sang dans tout l’organisme, apporte l’oxygène aux cellules sous une forme assimilable et se réoxygène en revenant aux poumons, puis le cycle recommence. Dans l’air que nous respirons, l’oxygène est constamment disponible et sa concentration est de 21% depuis des millénaires. Si nos cellules manquent d’oxygène, c’est bien notre capacité à l’utiliser qui est en cause.

Au niveau tissulaire, l’oxygène favorise l’énergie nécessaire à la Vie et son manque peut causer un métabolisme anaérobie faisant apparaître des cellules anormales avec intoxication locale (crampes musculaires et courbatures) et générale (neurasthénie et épuisement physique). Le ralentissement du métabolisme entraîne une dégradation de la micro-circulation et une perte d’énergie qui diminuent la capacité de l’organisme tout entier à utiliser correctement un oxygène pourtant disponible au niveau pulmonaire et sanguin.

L’huile essentielle de Térébenthine obtenue par distillation de la résine du pin des Landes, présente une propriété exceptionnelle parmi l’ensemble des huiles essentielles existantes : sa capacité à capturer et à redonner jusqu’à 135 fois son poids en oxygène. Ces propriétés expliquent la localisation des sanatoriums, aériums et préventoriums depuis l’antiquité, toujours situés au cœur des pinèdes.

DoctolibPrendre rendez-vous en ligneCliquez ici